Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Radioactivité

Cet article a été mis à jour il y a

Généralités

Découverte par Marie et Pierre CURIE, celle-ci existe partout dans l’Univers à l’état naturel. Dans la plupart de nos régions elle existe en quantité et qualité admissible par le corps humain. Celui-ci admets et jusqu’à 0.11 millisieverts /heure. Comme toutes les influences cosmiques et telluriques, tout est polarisé. Il y a donc dans tout, un côté négatif et un côté positif. Il y a la radioactivité négative : celle que nous connaissons bien. Il y a aussi la radioactivité positive : que nous connaissons beaucoup moins. N’avons nous pas encore dans ce domaine amplifié le négatif et oublié le positif ? C’est à dire que si vous dépassez pour une raison ou autre cette quantité de radioactivité négative il vous faudra compenser cette dose en vous exposant dans des conditions de moindre importance pendant un temps assez long. Par exemple, si vous avez été exposé à 0.18 millisieverts pendant un an, vous avez dépassé la quantité admissible de :

0.20 mSv – 0.11 mSv = 0.09 millisievert

Il vous faudra pour revenir à un risque moindre, vous exposer à un rayonnement maximum de :

0.11 mSv – 0.045 mSv = 0.065 millisievert

pendant deux ans pour retrouver votre admissibilité sans risque.

L’expositions répétées au quotidien

Lorsqu’on accumule des doses au-dessus de notre admissibilité (0.11 millisieverts/heure) on devient perméable aux coups de soleil, qui envoient des rayons radioactifs.
Sans le savoir les personnes atteintes d’un mélanome sont peut être dans ce cas.

Dans les lieux d’habitations la radioactivité est aussi présente par la circulation du radon (Décomposition naturelle de l’uranium 235 présent dans les roches granitiques) Les nuisances dues à l’écoulement de l’eau souterraine, même en petite quantité (veines d’eau) donc radioactives à petites doses et journellement absorbées, accumulées avec d’autres nuisances, provoquent les plus graves maladies connues des 80 dernières années.

En conséquence, à chaque fois que dans la vie courante on accumule de la radioactivité celle-ci nécrose les cellules des différents organes du corps humain.
Les nombreuses techniques d’imageries et de soins ne sont-elles pas à elles seules responsables de la mort de beaucoup de personnes par le biais de leur affaiblissement général. Ne pourrait-on pas faire une sérieuse et large évaluation de ces techniques par des laboratoires indépendants ? Ne dit on pas qu’un seul passage sous un scanner ou un appareil semblable équivaut à plusieurs années complètes d’exposition à la radioactivité naturelle ! Alors si ces examens se renouvellent plusieurs fois dans l’année au bout de combien d’années, une personne déjà souffrante pourra-t-elle récupérer ? Si elle ne s’en va pas avant ? Tous les soins impliquant la radioactivité sont-ils vraiment sans conséquences pour l’humain ? Les quantités s’ajoutent : radioactivité naturelle + Examens multiples + Rayonnements naturels (soleil) = Détériorations des défenses Humaines ?

Les examens médicaux

En voici quelques exemples chiffrés:

  • IRM : Pas de radiation
  • Radiothérapie : Variable mais très élevé au niveau de l’organe traité
  • Scanner : Variable (15 mSv, 20 mSv, parfois plus).

La CRIIRAD (Commission de recherche et d’information indépendantes sur la radioactivité)  doit publier une étude sur le nucléaire médical. Je l’ai demandé plusieurs fois à son Président,  Monsieur Roland DESBORDES, qui m’a répondu que c’était en cours… (août 2012)
La circulaire du 25 juillet 2006 retient une limite de dose de  1 mSv/an en valeur ajoutée au rayonnement naturel pour le groupe de population le plus exposé au risque radiologique. Compte tenu de la situation particulière envisagée (réception et stockage de déchets) et des voies de transfert correspondantes, le groupe concerné sera en général le personnel du centre de stockage. Cette valeur de 1 mSv/an est retenue également par les arrêtés préfectoraux qui encadrent chaque site particulier. (Source CRIIRAD)

Le mot de Bernard TENAND

Ayons du bon sens ! Ouvrons les yeux et les oreilles ! Beaucoup de personnes essaient d’attirer l’attention de la population sur les risques du nucléaire des centrales, alors que l’on passe sous silence le nucléaire médical, beaucoup trop utilisé, souvent dangereux et dont le but final est de nous soigner !
Heureusement pour notre confort domestique, il y a les  stop-ondes pour neutraliser à la source la radioactivité

Radioactivité domestique: 15 est la dose admissible par une personne étant donné qu’en Bretagne on tourne en moyenne à une émanation de 15 rems/H Radex Conrad

La radioactivité négative domestique

J’avais mal à l’aine droite depuis plusieurs dizaines d’années, des ostéopathes, fascia-thérapeutes amis m’ont aidé. J’ai travaillé sur moi également. Un jour, pas de gêne, un autre jour de la gêne. Par moments je souffrais de crampes au lit, Depuis que je bois un litre et demi par jour, j’en ressens beaucoup moins souvent. Par contre je souffre de contractures aux pieds. De même, par moments je souffre également du dos. Sachant le soigner, j’effectue moi-même le traitement. Il y a quelques semaines j’ai passé mon pendule au-dessus du bas de mon lit. il tournait à l’envers ! Surpris, J’y ai posé deux Keargwen. Les contractures disparaissent presque instantanément. Les maux de dos également. Puis pour faire le ménage, les Keargwen sont retirés. Je ressens de nouveau des contractures et le mal de dos. Je me soigne mais je trouve qu’il est plus difficile de retrouver une bonne mobilité de mon dos et de ma jambe droite.
La nuit du 24.10.2013 au 25.10.2013, je suis réveillé trois fois par des contractures sévères aux pieds et au bas des jambes.
Après la toilette je contrôle le sous sol qui se situe à l’aplomb du bas de mon lit. Mon pendule tourne à l’envers sur une petite zone d’environ 20 cm x 20 cm. Cette zone se situe au dessus de tissus orange. Je déplace ces tissus. Ils couvrent un vieux récepteur de télévision. Je passe mes mains sur l’objet. Catastrophe! Ça pique fort!

Les téléviseurs

En fait, en cherchant, je trouve qu’il est radioactif (900 kHz en négatif) Je n’avais jamais vu ça!  La dispersion de la radioactivité sur 4 à 5 mètres tout autour est d’environ  60 mSv.

Autour d’un poste de télévision datant de 2011, j’ai trouvé la même radioactivité que dans un poste ancien.

Nos anciens postes de télévision contiennent les produits suivants:

  • Cadmium [Cd48] : Chimique toxique négatif très dangereux pour l’humain, l’animal et le végétal
  • Yttrium [Y39] : Chimique toxique négatif très dangereux pour l’humain, l’animal et le végétal
  • Gadolinium [Ga64]  : Chimique toxique négatif très dangereux pour l’humain, l’animal et le végétal
  • Europium [Eu63] : Chimique toxique négatif très dangereux pour l’humain, l’animal et le végétal

Et aussi

  • Berkélium [Bk97] : Radioactif négatif très dangereux pour l’humain, l’animal et le végétal
  • L’Einsteinium [Es99] : Radioactif négatif très dangereux pour l’humain, l’animal et le végétal
  • Ununnilium [Ds110] : Radioactif négatif très dangereux pour l’humain, l’animal et le végétal

Radiateur a Bain d’huile

Dans la série « rien n’est nuisible » d’après la science, il se trouve que j’avais un radiateur à bain d’huile dans la cave.
J’en ai profité pour analyser cet outil de confort. Eh bien au dessus du tableau ou se trouvent les commandes, j’ai, là aussi, trouvé de la radioactivité négative à forte puissance.

Les effets de la radioactivité

Organes mesurés
Fréquences constatées le 25.10.13
Fréquences constatées le 29.01.14
Cervicales-200 000 hertz+500 000 hertz
Thoraciques-400 000 hertz+600 000 hertz
Lombaires-600 000 hertz+700 000 hertz
Reins droit-900 000 hertz+600 000 hertz
Rein gauche-700 000 hertz+600 000 hertz
Aine Droite-900 000 hertz+500 000 hertz
Aine gauche-100 000 hertz+600 000 hertz
Sacrées-900 000 hertz+500 000 hertz
Coccyx-800 000 hertz+700 000 hertz
Jambes–800 000 hertz+700 000 hertz
Pieds–900 000 hertz+700 000 hertz

Attention !

Cette radioactivité ne se détecte pas avec les appareils scientifiques même pointus !

En conclusion

Ce que je n’ai pas écrit tout de suite, mais que j’ai constaté sur moi est un retour du cancer.  Ceci confirme que ce que j’avance depuis plusieurs années est en direction de la vérité. En outre, l’irradiation radioactive négative affaibli les personnes atteintes ce qui les rend plus vulnérables à toutes les morbidités ambiantes.

Heureusement j’ai ma parade, trouvée il y a déjà quelques années. Consultez les articles sur Tchernobyl et Fukushima, qui donnent un début d’explication. Aujourd’hui je peux affirmer qu’un très grand nombre de maladies de la peau sont la conséquence de la radioactivité domestique, en particulier, le psoriasis.

Si j’ai constaté que tous les postes de télévision sont radioactifs négatifs, ce ne sont pas les seuls appareils ménagers, loin s’en faut. La liste des appareils s’allonge. il n’a pas que les postes de télévision. Avec les stop-ondes ces mauvaises ondes disparaissent.

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
Translate / Traduire
×
×

Panier