Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Pèlerinage à Lyon et Loisieux

Cet article a été mis à jour il y a

Pèlerinage du 24 mars 2013 sur les terres de Maître Philippe

 

Le 24 mars 2013  sept personnes ce sont rendues à Lyon et ses environs pour rendre visite à Maître Philippe :  pour beaucoup d’entre nous il est en effet toujours vivant.
Cette journée des rameaux commença par la bénédiction de ceux ci à la basilique de Fourvière.
Ensuite nous nous sommes dirigés au cimetière de Loyasse à 500 mètres de la basilique de Fourvière.
Là étaient présentes des personnes venues se recueillir, bouquets ou pots de fleurs à la main.
Nous avions aussi chacun et chacune des pots ou des fleurs que nous avons posés derrière la grille qui protège la tombe de la Famille Philippe.
De nombreuses fleurs fraîches décoraient déjà les rares  espaces qui restaient libres.
Je crois pouvoir dire aux noms de nous sept que l’émotion avait grandi à ce moment précis.
Nous avons, au nom des personnes absentes qui nous avaient demandé de penser à elles devant sa tombe, prononcé tous ensemble la prière de libération Totale que j’ai écrite avec l’intuition venue de Maître Philippe.
L’émotion est montée encore d’un cran avec la difficulté de bien prononcer les mots : la gorge étant serrée.
Des personnes présentes, une nous a demandé de dire une prière ensemble.
Nous avons formé une grande  ronde main dans la main, et cette personne a récité le notre père de Sempé que nous avons répéter à sa suite.
Pendant ce temps un va et vient continu de personnes fleurs à la main se recueillaient devant la tombe.
Puis sur proposition d’une personne présente faisant partie de l’association des amis de Maître Philippe nous nous sommes rendus devant les dernières demeures de Jean CHAPAS son 1er adjoint, de
Vers midi, nous avons pris la route pour nous rendre aux Rubatiers, commune de Loisieux (73), lieu de naissance Maître Philippe, distant d’environ 100 kilomètres.
Après avoir déjeuner ensemble et dans la bonne humeur nous avons quitté l’autoroute pour prendre des routes sinueuses et parcourant des collines, nous conduisant au bout du monde, aux Rubatiers, un petit hameau un peu éteint .
Puis après un virage nous reconnaissons, d’après les photos que nous avions, la petite maison ou est né Anthelme Philippe le 25 avril 1849. Il avait quatre frères.
À la descente de voiture en silence nous nous avançons vers les abords de la petite maison.
De suite nous ressentons des vibrations énormes certains sont transportés intérieurement. Dire que dans cette maison modeste le créateur nous a envoyé son berger. Quel berger qui était surement loin de la géobiologie et pourtant aucune onde nocive rien sur le périmètre de cette habitation.

 

les_sept.jpgw448[1]rubattiers_1.jpg448w[1]rubattiers_3.jpg448w[1]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
Translate / Traduire
×
×

Panier