L’eau dans l’organisme

Cet article a été mis à jour il y a

L’eau dans l’organisme

 

Je suis frappé par le nombre très important de personnes déshydratées.
Les conséquences sont variées et quelques fois très fâcheuses.
Combien de consultations thérapeutiques inutiles par ce manque d’H2O dans le corps.
De plus le manque d’eau rends les déshydratés encore plus négatifs
Je le répète très souvent a mes clients…………….

 

Les nettoyages géobiologiques que j’entreprends pour les clients qui me font confiance doivent être accompagnés d’une nourriture saine et suffisante.

Le suivi gratuit pour un an m’amène à constater que mes recommandations alimentaires sont suivies par une partie des personnes. Pour les autres des difficultés persistent avec une insatisfaction relative envers mon travail. Après réflexion, j’ai entrepris une étude complète avec les surprises que j’ai rencontrées, je vous les livre ci-dessous.

Nous savons toutes et tous que l’eau est vitale pour notre bonne physiologie, notre métabolisme.

Nous sommes abreuvés de publicité sur les eaux meilleures les unes que les autres. La plus mauvaise étant Courmayeur (plus de 2000mg par litre) car elle est celle qui contient le plus de minéraux. La meilleure est celle qui se rapproche de zéro mg de résidus secs pour un litre d’eau chauffé à 180°.
Les eaux thermales sont bonnes seulement lorsqu’elles sont bues sur le site d’où elles sortent de la source et au moment où elles coulent de la source, une heure environ après être sorties de leur source, ces eaux ont perdu leurs vibrations bénéfiques et par contre elles gardent leurs sels minéraux qui ne seront pas ou peu métabolisés par notre corps. Ces sels iront dans la vésicule biliaire, le foie, les néphrons (reins), dans la vessie, dans l’uretère, se transformant pour partie en calculs. L’eau du robinet n’est pas souvent bonne pour l’organisme tout en étant : appellation contrôlée de l’état : potable. Source : bio électronique Louis Claude Vincent, scientifique ayant a s’occuper de » la livraison d’eau dans 500communes

A noter que les critères de potabilité de l’eau change de temps à autre au fur et à mesure que l’on ne peut plus contenir les déchets que les eaux recèlent. Il me semble qu’en 1960 une eau potable ne devait pas contenir plus de 500mg de résidus secs (par litre d’eau chauffée a 180°) et maintenant c’est 1500mg !

L’eau est contenue dans les légumes et les fruits.
Cette eau compte dans le besoin journalier d’une personne. Évidement pour les carnassiers le manque d’eau risque d’être encore plus important.

Chaque personne, à un besoin journalier diffèrent.
Une personne, dormant dans une maison non nettoyée géobiologiquement, aura plus besoin d’eau qu’une autre vivant dans une maison saine.

Une personne fumant des tabac ou autres produits toxiques, aura aussi un besoin plus important en eau.

Je me suis fabriqué un petit appareil que je nomme « syntoniseur »
Avec cet appareil, la fiche d’une personne je suis capable de savoir si le besoin est comblé ou pas. Très souvent il ne l’est pas

J’ai remarqué que le besoin en eau journalier, suivant les personnes va de : 1.25 litre/jour à 2 litres /jour. Dans cette quantité est comprise toutes les boissons contenant de l’eau

J’ai entrepris une étude sur mes clients prenant en compte leur polarité spiritomentale, être négatif ou positif, leurs élévations de prise de conscience, le niveau de vibrations de leur cerveau gauche, de leur vitalité, de leur niveau d’angoisse, de leur niveau d’application de mon Pentacle des Merveilles, ainsi que leur besoin de soins. J’ai suivi 88 personnes pendant 2 mois

Voici mon constat 92 % des personnes dites négatives ont leur cerveau gauche déficient voire très déficient.
En même temps leur taux moyen d’application du Pentacle des Merveilles est très bas moins de trente %. C’est chez ces personnes que les embêtements, les ennuis de santé, sociaux, affectifs, professionnels et de toutes sortes sont les plus courants et les plus élevés. Là je suis formel et affirmatif.

Les mêmes personnes n’ont pas lu ou quelques pages de mon petit livre : Comment mieux vivre ?

Les mêmes personnes, également sont celles qui boivent le moins d’eau quotidiennement.

Explication :

Le suivi gratuit pour un an m’amène à constater que mes recommandations alimentaires  sont suivies par une partie des personnes. Pour les autres des difficultés persistent avec une insatisfaction relative envers mon travail. Après réflexion, j’ai entrepris une étude complète avec les surprises que j’ai rencontrées, je vous les livre ci-dessous.

Nous savons toutes et tous que l’eau est vitale pour notre bonne physiologie, notre métabolisme.

Nous sommes abreuvés de publicité sur les eaux meilleures les unes que les autres. La plus mauvaise étant Courmayeur (plus de 2000mg par litre) car elle est celle qui contient le plus de minéraux. La meilleure est celle qui se rapproche de zéro mg de résidus secs pour un litre d’eau chauffé à 180°. Les eaux thermales sont bonnes seulement lorsqu’elles sont bues sur le site d’où elles sortent de la source et au moment où elles coulent de la source, une heure environ après être sorties de leur source, ces eaux ont perdu leurs vibrations bénéfiques et par contre elles gardent leurs sels minéraux qui ne seront pas ou peu métabolisés par notre corps. Ces sels iront dans la vésicule biliaire, le foie, les néphrons (reins), dans la vessie, dans  l’uretère, se transformant pour partie en calculs. L’eau du robinet n’est pas souvent bonne pour l’organisme tout en étant : appellation contrôlée de l’état : potable. Source : bioélectronique Louis Claude Vincent, scientifique ayant a s’occuper de » la livraison d’eau dans 500communes

A noter que les critères de potabilité de l’eau change de temps à autre au fur et à mesure que l’on ne peut plus contenir les déchets que les eaux recèlent. Il me semble qu’en 1960 une eau potable ne devait pas contenir plus de 500mg de résidus secs (par litre d’eau chauffée a 180°) et maintenant  c’est 1500mg !

L’eau est contenue dans les légumes et les fruits. Cette eau compte dans le besoin journalier d’une personne. Évidement pour les carnassiers le manque d’eau risque d’être encore plus important.

Chaque personne, à un besoin journalier diffèrent. Une personne, dormant dans une maison non nettoyée geobiologiquement, aura  plus besoin d’eau qu’une autre vivant dans une maison saine.

Une personne fumant des tabac ou autres produits toxiques, aura aussi un besoin plus important en eau.

Je me suis fabriqué un petit appareil que je nomme « syntoniseur » Avec cet appareil, la fiche d’une personne je suis capable de savoir si le besoin est comblé ou pas. Très souvent il ne l’est pas

J’ai remarqué que le besoin en eau journalier, suivant les personnes va de :

1.25 litre/jour à 2 litres /jour. Dans cette quantité est comprise toutes les boissons contenant de l’eau

J’ai entrepris une étude sur mes clients prenant en compte leur polarité spiritomentale, être négatif ou positif, leurs élévations de prise de conscience, le niveau de vibrations de leur cerveau gauche, de leur vitalité, de leur niveau d’angoisse, de leur niveau d’application de mon Pentacle des Merveilles, ainsi que leur besoin de soins. J’en suis arrivé à avoir suivi  88 personnes le 23.08.2013.

Voici mon constat 92 % des personnes dites négatives ont leur cerveau gauche déficient voire très déficient. En même temps leur taux moyen d’application du Pentacle des Merveilles est très bas moins de trente %.

C’est chez ces personnes que les embêtements, les ennuis de santé, sociaux, affectifs, professionnels  et de toutes sortes sont les plus courants et les plus élevés. Là je suis formel et affirmatif.

Les mêmes personnes n’ont pas lu ou quelques pages de mon petit livre : Comment mieux vivre ?

Les mêmes personnes, également sont celles qui boivent le moins d’eau quotidiennement.

Le suivi gratuit pour un an m’amène à constater que mes recommandations alimentaires  sont suivies par une partie des personnes. Pour les autres des difficultés persistent avec une insatisfaction relative envers mon travail. Après réflexion, j’ai entrepris une étude complète avec les surprises que j’ai rencontrées, je vous les livre ci-dessous.

Nous savons toutes et tous que l’eau est vitale pour notre bonne physiologie, notre métabolisme.

Nous sommes abreuvés de publicité sur les eaux meilleures les unes que les autres. La plus mauvaise étant Courmayeur (plus de 2000mg par litre) car elle est celle qui contient le plus de minéraux. La meilleure est celle qui se rapproche de zéro mg de résidus secs pour un litre d’eau chauffé à 180°. Les eaux thermales sont bonnes seulement lorsqu’elles sont bues sur le site d’où elles sortent de la source et au moment où elles coulent de la source, une heure environ après être sorties de leur source, ces eaux ont perdu leurs vibrations bénéfiques et par contre elles gardent leurs sels minéraux qui ne seront pas ou peu métabolisés par notre corps. Ces sels iront dans la vésicule biliaire, le foie, les néphrons (reins), dans la vessie, dans  l’uretère, se transformant pour partie en calculs. L’eau du robinet n’est pas souvent bonne pour l’organisme tout en étant : appellation contrôlée de l’état : potable. Source : bioélectronique Louis Claude Vincent, scientifique ayant a s’occuper de » la livraison d’eau dans 500communes

A noter que les critères de potabilité de l’eau change de temps à autre au fur et à mesure que l’on ne peut plus contenir les déchets que les eaux recèlent. Il me semble qu’en 1960 une eau potable ne devait pas contenir plus de 500mg de résidus secs (par litre d’eau chauffée a 180°) et maintenant  c’est 1500mg !

L’eau est contenue dans les légumes et les fruits. Cette eau compte dans le besoin journalier d’une personne. Évidement pour les carnassiers le manque d’eau risque d’être encore plus important.

Chaque personne, à un besoin journalier diffèrent. Une personne, dormant dans une maison non nettoyée geobiologiquement, aura  plus besoin d’eau qu’une autre vivant dans une maison saine.

Une personne fumant des tabac ou autres produits toxiques, aura aussi un besoin plus important en eau.

Je me suis fabriqué un petit appareil que je nomme « syntoniseur » Avec cet appareil, la fiche d’une personne je suis capable de savoir si le besoin est comblé ou pas. Très souvent il ne l’est pas

J’ai remarqué que le besoin en eau journalier, suivant les personnes va de :

1.25 litre/jour à 2 litres /jour. Dans cette quantité est comprise toutes les boissons contenant de l’eau

J’ai entrepris une étude sur mes clients prenant en compte leur polarité spiritomentale, être négatif ou positif, leurs élévations de prise de conscience, le niveau de vibrations de leur cerveau gauche, de leur vitalité, de leur niveau d’angoisse, de leur niveau d’application de mon Pentacle des Merveilles, ainsi que leur besoin de soins. J’en suis arrivé à avoir suivi  88 personnes le 23.08.2013.

Voici mon constat 92 % des personnes dites négatives ont leur cerveau gauche déficient voire très déficient. En même temps leur taux moyen d’application du Pentacle des Merveilles est très bas moins de trente %.

C’est chez ces personnes que les embêtements, les ennuis de santé, sociaux, affectifs, professionnels  et de toutes sortes sont les plus courants et les plus élevés. Là je suis formel et affirmatif.

Les mêmes personnes n’ont pas lu ou quelques pages de mon petit livre : Comment mieux vivre ?

Les mêmes personnes, également sont celles qui boivent le moins d’eau quotidiennement.

Le suivi gratuit pour un an m’amène à constater que mes recommandations alimentaires  sont suivies par une partie des personnes.
Pour les autres des difficultés persistent avec une insatisfaction relative envers mon travail.
Aprèsréflexion, j’ai entrepris une étude complète avec les surprises que j’ai rencontrées, je vous les livre ci-dessous.

Nous savons toutes et tous que l’eau est vitale pour notre bonne physiologie, notre métabolisme.

Nous sommes abreuvés de publicité sur les eaux meilleures les unes que les autres.
La plus mauvaise étant Courmayeur (plus de 2000mg par litre) car elle est celle qui contient le plus de minéraux.
La meilleure est celle qui se rapproche de zéro mg de résidus secs pour un litre d’eau chauffé à 180°. Les eaux thermales sont bonnes seulement lorsqu’elles sont bues sur le site d’où elles sortent de la source et au moment où elles coulent de la source, une heure environ après être sorties de leur source, ces eaux ont perdu leurs vibrations bénéfiques et par contre elles gardent leurs sels minéraux qui ne seront pas ou peu métabolisés par notre corps.
Ces sels iront dans la vésicule biliaire, le foie, les néphrons (reins), dans la vessie, dans  l’uretère, se transformant pour partie en calculs. L’eau du robinet n’est pas souvent bonne pour l’organisme tout en étant : appellation contrôlée de l’état : potable. Source : bioélectronique Louis Claude Vincent, scientifique ayant a s’occuper de » la livraison d’eau dans 500communes

A noter que les critères de potabilité de l’eau change de temps à autre au fur et à mesure que l’on ne peut plus contenir les déchets que les eaux recèlent.
Il me semble qu’en 1960 une eau potable ne devait pas contenir plus de 500mg de résidus secs (par litre d’eau chauffée a 180°) et maintenant  c’est 1500mg ! Il y que l’état qui peut modifier les règles .

L’eau est contenue dans les légumes et les fruits.
Cette eau compte dans le besoin journalier d’une personne. Évidement pour les carnassiers le manque d’eau risque d’être encore plus important.

Chaque personne, à un besoin journalier diffèrent. Une personne, dormant dans une maison non nettoyée geobiologiquement, aura  plus besoin d’eau qu’une autre vivant dans une maison saine.

Une personne fumant des tabac ou autres produits toxiques, aura aussi un besoin plus important en eau.

Je me suis fabriqué un petit appareil que je nomme « syntoniseur » Avec cet appareil, la fiche d’une personne je suis capable de savoir si le besoin est comblé ou pas. Très souvent il ne l’est pas

J’ai remarqué que le besoin en eau journalier, suivant les personnes va de :

1.25 litre/jour à 2 litres /jour. Dans cette quantité est comprise toutes les boissons contenant de l’eau

J’ai entrepris une étude sur mes clients prenant en compte leur polarité spiritomentale, être négatif ou positif, leurs élévations de prise de conscience, le niveau de vibrations de leur cerveau gauche, de leur vitalité, de leur niveau d’angoisse, de leur niveau d’application de mon Pentacle des Merveilles, ainsi que leur besoin de soins.

J’en suis arrivé à avoir suivi  88 personnes le 23.08.2013.

Voici mon constat 92 % des personnes dites négatives ont leur cerveau gauche déficient voire très déficient. En même temps leur taux moyen d’application du Pentacle des Merveilles est très bas moins de trente %.

C’est chez ces personnes que les embêtements, les ennuis de santé, sociaux, affectifs, professionnels  et de toutes sortes sont les plus courants et les plus élevés. Là je suis formel et affirmatif. Les mêmes personnes n’ont pas lu ou quelques pages de mon petit livre : Comment mieux vivre ? Les mêmes personnes, également sont celles qui boivent le moins d’eau quotidiennement.

Explication très importante

 

L’eau est par ordre d’importance notre deuxième aliment nécessaire après l’air. Nous ne pouvons manquer d’air que quelques minutes. Nous pouvons manquer d’eau que quelques jours. Nous ne pouvons manquer de nourriture que quelques semaines.

Seulement si n’avons pas assez d’eau dans le corps quotidiennement nos cellules constituant nos organes ne fonctionnent plus normalement. Troubles de la vue bouche cerveau gauche constipation crampes etc.

Conséquences troubles du métabolisme et physiologiques avec des conséquences inattendues et diverses plus ou moins graves, je dis graves.

Eau contenue normalement dans un corps hydraté

– 90% dans le cerveau

– 79% dans le cœur, les poumons et le sang

– 76% dans les muscles

– 70% dans le foie

– 22% dans les os

– 10 % dans les dents

L’organe du corps qui a le plus besoin de cette eau est le cerveau. En effet, certaines personnes ont à la naissance une petite déficience vibratoire du cerveau.

D’autres ont des vibrations normales. On voit bien d’après le croquis que le cerveau contient 90 % d’eau et par conséquence que le cerveau est l’organe le plus sensible de notre corps au manque d’eau. C’est dans le cerveau que se fait la réflexion, le psychisme, la mentalité, les pensées qui deviendront, suivant son irrigation en eau, limpides ou floues, négatives ou positives, décisions hasardeuses, en somme, toutes les commandes de notre corps.

Voilà ce que j’ai trouvé sur mon étude en cours

Manque d’eau dans le corps

Manque d’eau dans le cerveau

Mauvais fonctionnement du cerveau gauche

Mauvaises pensées, pensées négatives

Angoisses, anxiété, dépression

Deux choix s’offrent à vous :

1/ boire suffisamment d’eau : minimum 1,5 litre/jour quantifiée physiquement

2/ consultations avec médications de plus en plus toxiques et voire hospitalisation pour plus ou moins de temps avec aller et retour en établissements spécialisés Pour d’autres les conséquences du manque d’eau

Sont : maux de têtes, troubles de la vue,  acouphènes

Maladies pulmonaires, du cœur, troubles du foie, de l’estomac, des intestins, du colon, de la vessie, de la prostate, génitaux, des reins, les constipations, troubles musculaires, crampes, élongation, déchirure musculaire, claquages.
Cette liste est loin d’être exhaustive.

Concernant les soins et en plus de l’absorption d’eau, j’ai trouvé que beaucoup de personnes ont besoin de Lithium (Li), de phosphore(P), de potassium (K), puis de sélénium (Se), silicium (Si), soufre (S), néon (Ne), Iode (I).

Commencez par boire 1,25  litre à 1,5 litres d’eau par jour, vous constaterez au bout d’un mois, voire moins, que vous serez moins fatigué et plus enjoué.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
Translate / Traduire
×
×

Panier