Recherche en Radiesthésie et Géobiologie

You are currently viewing Recherche en Radiesthésie et Géobiologie

Plus de 100 cadrans en libre service (gratuits)

La recherche en radiesthésie et géobiologie est le point de départ pour toutes les branches ou directions de celle-ci.

Cette recherche se décompose en plusieurs phases qui nécessitent des données, des compétences et des actions bien précises.

Les données nécessaires pour une recherche en Radiesthésie et Géobiologie

Les données sont la matière sur laquelle nous allons travailler. Il est nécessaire d’avoir en main un témoin ressemblant, ou identique à l’original. Pour une personne une photo d’identité conviendra parfaitement. Sur cette photo, il est nécessaire que la personne soit seule, ou bien détachée s’il s’agit d’un groupe. Il faudra cadrer cette photo en 35 mm de côté. Pour ma part j’imprime la photo en recto/verso. La photo est positionnée la face en dessous lorsque je travaille sur un appareil. Cela me permet de voir la personne sur laquelle je travaille sans avoir besoin de retourner la photo.

Pour un animal ou un objet c’est la même exigence.

Pour un plan celui ci doit être rigoureusement à l’échelle. Il est possible ainsi de le diminuer ou de l’agrandir en respectant les proportions.

Le témoin doit toujours être fidèle à l’original. Le radiesthésiste doit pouvoir, lorsqu’il observe minutieusement le plan, se représenter le lieu comme s’il était présent physiquement. Il sera ainsi en mesure de déceler tout ce qui existe dans ce lieu.

Les compétences acquises

Le radiesthésiste doit lui-même être déchargé de toutes nocivités paranormales, physiques psychiques, alimentaires et ou toxiques.

Plus celui-ci sera élevé dans le cadran BT 000 mieux il détectera. (Voir formations).

Le matériel du radiesthésiste doit également être propre cela s’entend et non chargé d’ondes nocives. Seuls les pendules entièrement en améthyste, le pendule BT alu ou bois et hébraïques BT sont de cette nature.

Le radiesthésiste doit aussi savoir se servir d’un pendule. (Voir la vidéo)

Le lieu où le radiesthésiste exerce doit être harmonisé correctement. Sur une faille géologique, impossible de travailler sérieusement. Celle-ci dégage de la radioactivité à 15000 Becquerel. De même, dans une pièce où il y a des âmes désincarnées ou à coté d’appareils électromagnétiques non protégés il n’est pas possible de travailler sérieusement. (Stop ondes négatives)

Le radiesthésiste doit aussi travailler face au nord radiesthésique 335°. En effet cet azimut est la référence.

Les actions

Les actions consistent à rechercher sur le cadran adéquat le résultat qui va nous faire progresser dans la connaissance de l’environnement de la personne dont nous détenons une photo.

Nous pouvons découvrir que cette personnes reçoit des ondes nocives provenant de veines d’eau souterraines, de champs électromagnétiques négatifs, de radioactivité négative (la science ne reconnaît pas la radioactivité positive) ou d’ondes paranormales transmises par des objets maléfiques etc.

Acquérir la connaissance de l’état de la personne (ceci n’est pas un diagnostic médical)

On peut ainsi connaître avec une précision étonnante l’état de fonctionnement d’un organe ou l’avancement d’une maladie.

L’objectif est de découvrir l’état de santé physique, psychique, mental d’une personne.

Nos défauts, nos qualités sont enfouies sous ses défauts. En diminuant nos défauts, nous faisons grandir notre résistance envers toute morbidité.

Nous pouvons également connaître nos éventuelles déficiences alimentaires, en vitamines, éléments de Mendeleïev, hydratation…

Pour cela, il faut :

  • rechercher dans la liste abrégée ce qui nous intéresse.
  • Poser la photo sur un cadran à rayon fondamental ou à côté de soi ou au centre bas du cadran choisi.
  • Poser le pendule sur la photo, le relever doucement et laisser aller.
  • Lorsque le pendule girera en positif sur un mot ou une phrase du cadran concerné, prendre un stylet cuivre, ou laiton, ou graphite, le poser doucement sur le résultat trouvé.
  • Déplacer la photo du témoin en dehors du cadran.
  • Puis poser le pendule hébraïque vérité sur la photo, ensuite le lever tout doucement pour vérifier que celui-ci tourne en positif.

Ceci signifie que ce que vous vérifiez est vrai. Dans le cas contraire il est nécessaire de recommencer l’opération jusqu’à la bonne réponse. Car de votre réponse dépend peut-être le meilleur état d’une personne.

Voici la suite des 103 cadrans (à télécharger) dans l’ordre ou je les ai créés.  Un ordre abrégé intuitif existe.

 

Vos critiques objectives et constructives seront les bienvenues.

Cet article a 11 commentaires

  1. Cano

    merci pour vos cadrans et votre sens du partage

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.