éthique permanente ?

Éthique

 

Le_soleil_corrige_Bleu[1]

Comment faire correspondre les huit expressions du pentacle des merveilles avec le quotidien et avec les droits de l’homme  dont on parle tant de nos jours.

 

1.Ne pas faire aux autres ce que vous ne voulez  pas que l’on vous fasse.

Réfléchissons à ce qui pourrais  nous gêner ? Un regard honnête  sur soi est nécessaire. Est-on généralement de mauvaise foi ou de bonne foi ?
Réponse pas facile suivant l’éducation que l’on a reçue.
A la naissance la distribution des qualités et des défauts est répartie suivant notre Karma.
Par contre à chaque fois que l’on lance une action ,nous devons nous poser la question suivante. Dirigée contre moi cette action l’accepterais je ?
A chaque fois que l’on prive d’une liberté quelconque notre prochain, nous ne sommes pas dans cette expression. Pour exemple les droits de l’homme.
On ne peut les opposer a quiconque lorsque nous mêmes on entrave une liberté de quoi que ce soit envers un de nos concitoyens, dans la famille, dans la rue, dans un magasin, au travail, sur la route, dans les médias. Bien sur le rapport de force est omniprésent. Y gagne-t-on quelque chose de pérenne?
Acceptons  la transparence totale, de nos revenus, de nos avantages, de nos horaires de travail, des journées prises a la Sécurité sociales non justifiées au fond de son cœur? des accidents du travail signalés le lundi matin?
Un employeur qui licencie pour tout autre raison que la vraie, accepterait il que l’on fasse cela a un de ses enfants?
Dire partout qu on est fatigué a 50 ans? alors que des millions de personnes comme nous ne bénéficie d’aucune retraite ni sécurité quelconque ? Tout ceci n ‘est ce pas faire aux autres  ce que nous ne voulons pas que  l’on nous fasse.

Tout ceci est un peu rude c’est pour choquer contre les petits arrangements que nous nous ménageons

 

2.La bonté, c’est quand on donne, croire que l’on ne donne jamais assez.

Comment dois je m’y prendre pour être en accord avec cette expression?
Souvent dans notre pays les quêtes pour les causes méritantes et lointaines ont plus de succès que de penser aux nécessiteux tout proche de nous.
Nous donnons beaucoup à nos proches, notre famille enfin dans un périmètre de sympathie. Par contre le mendiant quel qu il soit, parfois on bute dedans et sans s’excuser on continue son chemin sans même avoir vu son visage. Avez vous pensé au moins une fois a vous identifier a lui complétement ? Souvent il est critiqué  sans même connaitre son parcours. De toutes façons pour la plupart d’entre nous, l’euro que nous aurions laissé dans sa main, nous le gaspillons souvent ailleurs. Il y a des dépenses plus ou moins avouables, que tout un chacun dans l’anonymat tranquille nous ne nous priverions pour rien au monde.
La bonté c’est aussi pour ceux qui n’ont rien a donner de matériel, du temps et des regards consacrés aux autres, à l’autre.
La bonté c’est faire parler son cœur à la place de l’égo!
La bonté commence par le respect de l’autre quel qu’il soit.
La bonté c’est de ne pas juger.

La bonté c’est aussi respecter l’autre quel qu’il soit et encore plus si celui-là est faible de caractère, de mental ou par ses muscles. la bonté s’est aussi prendre le temps d’écouter

 

3.Accepter tous les ennuis  qui nous arrivent nous en sommes tous responsables. Ainsi nous trouverons des solutions.

Aujourd’hui deux personnes divorcent en se crêpant le chignon, en se battant physiquement et par avocats interposés,critiquant accusant l’autre de tous les vices de tous les maux?
Avant le mariage célébré il y a plusieurs années voire des dizaines, vous vous aimiez vous avez fait des enfants ensembles ?
Donc vous vous êtes choisis, aimés, pourquoi maintenant vous battre ?Ayez l’ honnêteté et le courage d’accepter ce que vous a vous même construit, engagé, bati, soutenu et accepté!
Il est relativement facile lorsqu’un événement fâcheux nous arrive, de remonter le temps et de revisionner le film de nos pensées, actions, ou non-actions, qui nous ont amenées là, à l’incident ou l’accident.
Nous nous apercevons qu’au départ de cette affaire, il y a une décision de nous-même qui nous a  conduit ou nous en sommes aujourd’hui hui.
En acceptant nous ne cherchons plus de coresponsable et à quoi bon de toutes façons il ne nous donnera jamais la solution. Celle-ci dans l’acceptation sans culpabilisation va venir sans chercher parce que notre mental est calmé serein.

 

4.Le lâcher-prise.

Si un jour vous prenez place dans la nacelle d’un ballon pour visiter, par le haut une région,,vous assisterez, pour que le ballon commence son ascension, au largage des lests auparavant entreposés dans la nacelle. Cette comparaison peut paraitre simpliste pourtant ,en image elle représente assez bien ce qui nous arrive dans la vie.
Parfois notre entêtement nous entraine a vouloir à tous prix accéder à quelque chose, quelque poste pour lequel nous n’avons pas tout fait pour le mériter, avec un regard passant  par le chakra du cœur sur  le rétroviseur du temps, nous verrons qu’effectivement nous aurions pu mieux faire.
Notre entêtement envers l’obtention de l’affection amoureuse de   quelque personne nous conduit a des manifestations extravagantes, des pensées passionnelles qui obturent notre vie quotidienne au point de nous éloigner un peu plus que l’on était auparavant.
Dans la succession familiale tous les enfants ne peuvent recevoir le même bien, cependant, plusieurs convoitent le même objet, ou la même maison. S’acharner à vouloir obtenir son désir personnel c’est devenir aveugle vis a vis du droit des autres. Quoi- faire aller en justice souvent interminable, consacrer du temps alors que l’on a autre chose a faire et au bout avec n’importe quel résultat ,il y a la brouille dans la famille. C’est ça un lâcher-prise perdant.
Bien d’autres sujets pourraient être évoqués mais ils conduisent toujours a perdre quelque chose au lieu et place de gagner.

5. Ne pas dire du mal des autres sauf à leur dire en face.

Cette attitude je le reconnais pour moi-même également est la plus difficile  a se corriger.
Dans tous les instants de la vie quotidienne beaucoup de situations nous conduisent a nous comparer. Là, l’égo entre en scène : »je suis là, c’est moi ».
Nous voulons exister, souvent, pour beaucoup d’entre nous vouloir être meilleur que les autres est notre objectif inavoué. Et, au détour d’une conversation la comparaison d’une technique, d’un produit, d’un savoir arrive comme sujet. Évidement la plupart d’entre nous sommes devant des choix à faire, ou à subir ce choix par un décideur, client potentiel etc. Quelle attitude tenir dans cette situation? Pour ma part,depuis quelques temps lorsque je me trouve devant cette situation je me borne à ne plus citer de noms ,de cette manière mes éventuelles mauvaises pensées ne se dirigent pas contre une personne et par là , je ne fourbi pas dans mon mental de mauvaises pensées qui sont avant tout des ondes nocives introduites dans mes neurones.
Plaindre les personnes et ne pas les blâmer

 

(Pour celles et ceux qui tournent ( en dérision nos techniques)
« Pour une tache sur le papier il y a le corrector, pour une tache sur votre âme il n’y a que vous pour la corriger » bt

 

Le 21.12.2012

Rencontre entre Don Alejandro et le Docteur Carl Johan Calleman spécialiste des Mayas

le 02.01.2010 : le texte ci-dessous est la fidèle reproduction de cet entretien.

Le Docteur Calleman : Avez vous un message à donner au monde ?

Don Alejandro : A tous mes frères à qui arrive ce message.

Don_Alejandro[1]
Ces paroles ne sont pas les miennes, ce sont celles de mes ancêtres. Il est dit dans la prophétie Maya dans les temps du 12 Boktun et au 13 Ahau, ce sera le temps du retour des ancêtres.
Le retour des hommes de sagesse. Que le jour se lève ! que vienne l’aurore, pour que les gens soient en paix et soient heureux.
Je suis donc ici avec vous pour vous dire de ne pas avoir peur et de délivrer ce message au monde.
L’arrivée de ce Temps est la même chose que de passer au nouvel an. Aujourd’hui c’est le 31 décembre, demain ce sera le 1er janvier, bonne année ! Ce sera juste un changement pour nous quand arrivera ce jour.
Ce n’est pas la première fois que cela arrive. Qui sait combien de fois cela s’est passé avant ?

Quand nos ancêtres élaboraient leurs calendriers, ils comptaient les périodes de Soleil, ils se sont rendus compte que cela arrivait tous les 5200 ans. Nous sommes actuellement dans la 4ème Période du soleil.
Il ne s’agit pas de la création du monde.
Cette période a commencé quand tous les calendriers ont été terminés, puis elle est entrée en action comme quand une nouvelle constitution se crée.
Cela fait donc des milliers d’années que tout ceci se déroule, ce n’est pas une chose nouvelle, nous attendons la volonté du Père.
N’ayez pas peur mes frères !

Ne croyez pas à tout ce que disent ces hommes  menteurs qui ne connaissent pas la culture Maya et qui viennent répandre la terreur sur le monde.

Le Bureau du Conseil des Ainés du Guatemala se trouve dans la 6ème rue, 0-31, zone 1, à Guatemala City.

Merci beaucoup, j’espère que vous recevrez mon message, n’ayez pas peur.

Le Docteur CALLEMAN : j’étais avec vous, représentant l’autorité du Conseil National des Ainés Mayas, Xincas et Garifunas du Guatemala et du Conseil Continental des Anciens Indigènes d’Amérique. Merci beaucoup.

Dans la période que nous vivons nous entendons tout et son contraire et souvent les chemins de facilité relative nous sont proposés.
Sachez qu’il n’en est rien : si il faut semer le blé pour avoir une récolte et ainsi la partager.  on peut en deduire que « l’économie devance et permet le social et non l’inverse » Réfléchissez ??

 

On peut ne  pas être d’accord avec ce que j’écris dans ce cas expliquez le moi par la boite contact

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
Translate / Traduire
×
×

Panier