Déroulement des stages de géobiologie

Déroulement des stages géobiologie

Les stagiaires doivent venir avec  un plan d’un lieu habité a nettoyer.
Ceux-ci doivent au cours des stages détecter précisément :
les veines  d’eau,
Les  fissures, failles cavités souterraines tunnel champignonnières
courants géomagnétiques : Hartmann, Peyré Palm Curry, Wismann et éventuellement courants sacrés, tellurique druidiques métalliques positifs
cheminées cosmotelluriques, positives et négatives
Entités du premier niveau jusqu’au septième niveau,qu’elles soient positives ou négativers  ,
les éventuels courants telluriques négatifs,
les champs électro magnétiques de 50 hertz, 900mhz, 1800mhz et  2100mhz.
Les antennes relais
antennes radiodiffusion
Transformateur etc.

Ce travail peut parfois prendre deux weekend , voire plus,
car on ne corrige pas tant que les stagiaires ne savent pas détecter convenablement.
Parallèlement aux recherches sur plan les stagiaires sont appelés à détecter sur le terrain.
Ils doivent reconnaître avec certitude les différentes nuisances s’interpénétrant partout.
Puisque rien dans la nature ne ressemble aux schémas théoriques.

Avant chaque séance de travail :
les stagiaires doivent rechercher sur eux les éventuelles entités du 1er au septième niveau,
faute de quoi leurs recherches, comme celles de tout radiesthésiste ou géobiologue, seront faussées.

Recherche également de l’éventuelle magie noire…

Compte tenu que nous ne sommes pas arrivés au niveau suffisant pour qu »ils se dégagent eux mêmes je les dégage un à un.

Tout le monde positionne son plan comme les lieux sont orientés par rapport au nord.
Nous sommes prêts à travailler
à suivre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
Translate / Traduire
×
×

Panier