Alimentation simple

Cet article a été mis à jour il y a

Alimentation démystifiée

 

C’est un paradoxe aujourd’hui en l’an 2010 avec toutes les connaissances accumulées et acquises de constater les méfaits de notre société qui se dit protectrice.
Depuis qu’une agence publique ou nationale a décidé de faire parler d’elle, tous les médias se sont emparés du sujet des régimes.
La première question pourquoi en sommes-nous toujours là alors que Sénèque (1) disait « on creuse sa tombe avec ses dents » En admettant que ce soit vrai pourquoi n’enseigne t-on pas les rudiments de l’alimentation à l’école.
Je dis alimentation au lieu et place de nutrition qui se dit avec la bouche en cul de poule pour scientifier la chose pour la confier aux hommes de sciences : seuls capables de nous sortir de là.
Si c’était vrai cela se saurait. Sont-ils tous d’accord entre eux ?
N’y a t-il pas d’obèses parmi eux ? A lire, entendre ici ou là les diverses propositions je ne le pense pas. Les animaux sauvages sont-ils obèses même dans des zones d’opulence ? Eh bien non !
Donner des consignes de cours moyen de première année pour tout est-ce raisonnable de la part de journalistes qui sont souvent incapables de mettre en pratique ce qu’ils proposent.
Les mêmes journalistes ne vivent-ils pas de ce qui provoque tous les dérangements de notre société.
Au milieu d’une émission sur l’alcoolisme j’ai entendu et vu une publicité sur une grande marque d’apéritif.
La publicité qui permet d’assez grosses rémunérations à ces braves journalistes  est très souvent contradictoire à des débats qui suivent ou précédent ces publicités.
Ces alerteurs rémunérés ne devraient-ils pas d’auto-administrer un examen de conscience avant l’ouverture de leur antenne ?
Pour faire élémentaire  et me placer à contrepied de beaucoup de monde voilà une proposition très simple.
Puisque beaucoup d’élèves mangent à midi à la cantine, pourquoi pas leur servir des menus équilibrés avec explication des menus par un animateur parlant pendant quelques minutes tous les jours de ce dont a besoin notre corps .
Que le palais habite dans notre corps et qu’il n’a pas le même objectif que notre corps, qui lui doit nourrir toutes nos cellules qui constituent tout notre être.
N’est-ce pas le rôle de l’éducation nationale ?
Éducation ne renferme t-il pas aussi s’alimenter ?
Et puis au lieu de soigner ne vaut-il pas mieux prévenir ?
Prévenir dans les premiers âges de la vie n’est-ce pas plus opportun et facile  que de faire dépenser des sommes folles pour maigrir et ensuite se faire soigner de la tête aux pieds.

(1) Sénèque Écrivain romain du 1er siècle

Voici l’alimentation que je préconise lors de mes interventions, celle-ci est prise en partie du livre du Docteur Seignalet, pour les autres parties de ma petite expérience avec des apports pris ici et là.

Il se trouve que je conseille la même alimentation que plusieurs scientifiques philosophes qui ont aussi compris beaucoup de choses…

J’avertis aussi que pour certains il faut, pendant trois mois, appliquer ceci à la lettre puis ensuite se faire plaisir en mangeant tout ce que l’on désire une fois tous les 15 jours.
Ayant respecté notre corps celui-ci accepte volontiers un excès.
Pensez à votre corps comme si lui, est aussi une autre personne qu’il faut respecter. 

Ceci fait partie d’une des deux conditions pour pleinement( bénéficier de mon travail.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu
Translate / Traduire
×
×

Panier