02 96 79 19 32

Le domaines des ondes

Sur Terre, il y a tout ce que le commun des mortels voit : c’est beaucoup moins important, que ce qu’il ne voit pas.
L’humain scientifique emploie les ondes sans trop les connaitre. Si ce propos était faux l’électromagnétisme ne ferait pas couler autant d’encre.
Si j’avais tort, le nombre et l’efficacité des associations de défense contre l’électromagnétisme n’existerait pas.
Dans ce domaine aussi, la mauvaise foi est de part et d’autre.
On fustige les antennes relais alors que l’on dort sur des lits électriques ! Sans compter la pléiade des appareils électromagnétiques oubliés dans les récriminations parce qu’ils sont des péchés mignons de la société de consommation.
Le domaine des ondes en radiesthésie et géobiologie n’est pas le même tout en restant très voisin.
Depuis des millénaires les humains et les animaux ont pour la plupart détectés ces ondes sans le savoir.
Dans l’Univers tout est électromagnétique naturel, le feu n’a-t-il pas été découvert par le truchement de l’orage avec un éclair ?
Les ondes transportent l’électromagnétisme qui est partout et pour qu’il se déplace il faut une différence de potentiel matérialisée par la polarité plus + ou moins -. Le – moins est le négatif, le + positif. Le positif dans la puissance que peut accepter l’humain est bénéfique pour celui-ci.
L’électromagnétisme artificiel est distribué en très haute fréquence est négatif, plus la fréquence est haute plus il peut transporter de l’energie voila pourquoi il est mauvais pour l ‘humain!
En radiesthésie et géobiologie les ondes sont la matière principale.
Ce sont elles qui véhiculent les vibrations, nocives, neutres ou salvatrices.
Que ce soit dans la recherche des sources où le sourcier ressent des ondes qui viennent du sous-sol, ou dans l’envoi de vibrations correspondantes à un produit, ce sont toujours des ondes que l’on peut appeler rayonnements, vibrations, énergies, ou autres.
Certes ce sont des ondes subtiles qui ne sont pas captées par tout le monde…
C’est bien dans cette restriction que les humains se séparent, ceux qui connaissent et ceux qui refusent de connaitre, parce que dans leurs mains le pendule ne tourne pas.
Pour les uns c’est banal pour les autres c’est une tricherie pour laquelle on donne le nom de charlatanisme.
Cependant les résultats sont là, implacables, quand la radiesthésie ou la géobiologie sont exécutées correctement.
Aussi bien en recherche qu’en correction, les distances ne changent rien au résultat. Installé dans un bureau, le plan d’un immeuble devant soi, cet immeuble peut être situé à 10 000 kilomètres de là, avec un simple pendule il est facile de trouver et de situer les nuisances telluriques une à une dans cet immeuble.
Tout vibre dans l’Univers, la vibration est l’origine de la vie, le verbe n’est il pas une vibration des cordes vocales?
J’ai remarqué que la haute vibration dite positive est synonyme de santé.
Les personnes aux vibrations très basses sont toujours en mauvaise santé. Une personne décédée n’a plus de vibrations. Un nouveau-né en bonne santé a des vibrations très hautes.
L’arsenic vibre très bas, l’or très haut. Un raisin naturel 100% vibre très haut, un raisin qui a poussé sur une vigne recevant des couches de produits phytosanitaires vibre très bas, en conséquence il n’apporte aucune énergie à celui qui le consomme.
Ainsi en radiesthésie, à condition de connaitre précisément la fréquence d’ondes d’une maladie d’un point précis sur le corps, il est facile de lui transférer des ondes nécessaires à son rétablissement.
Ces ondes correspondant aux ondes d’un produit à lui transférer ou à absorber.
La grande différence réside dans le transfert d’ondes de médicaments où le principe actif seul est transféré et non pas les excipients souvent toxiques. Dans mon travail quotidien je ne préconise aucun alicament.
Avec cette technique il suffit de connaitre la vibration exacte d’un produit pour, avec un petit appareil tout simple, transférer l’efficacité de ce produit à celui qui en a besoin, pour rétablir sa santé dans un délai souvent très court.
Évidemment cet état de fait est loin d’être partagé par tout le monde.
La pratique du pendule ou de tous moyens radiesthésistes, devient un langage.
Les personnes parlant la même langue désignent les mêmes objets, par les mêmes noms ou du moins les mêmes descriptions. En faisant les mêmes calculs, avec les mêmes modes de calculs, avec les mêmes chiffres on trouve les mêmes résultats.
Que nous le voulions ou pas, il est facile de mesurer les ondes qui s’échappent de tout ce qui nous entoure : d’une table, d’une chaise, d’un crayon, d’un couteau, d’un oreiller, d’une pomme, de la viande, d’une peinture, d’un livre, des phrases, d’une personne, d’un animal, d’un végétal, d’un minéral.
Des affinités entre des personnes, entre une personne et un produit, un médicament, une école, un professeur, un métier, une voiture, une région et tout ce qui vibre et comme tout vibre tout à une longueur d’onde, on peut donc comparer et mesurer les affinités entre ces longueurs d’ondes à l’infini.
Sans les encouragements je me pose des questions, sans les réflexions je m’inquiète.

Translate »